Rechercher

Vous êtes étudiants, de quelles aides pouvez-vous bénéficier ?


De nombreuses aides sociales sont versées en France pour la famille par la CAF, Pôle Emploi ou d’autres organismes. Certaines d’entre elles sont réservées “aux jeunes et étudiants”. Par cette notion, on entend les moins de 26 ans.
Elles concernent les jeunes à la recherche d’un emploi, en grande difficulté face à l’insertion professionnelle, les jeunes qui poursuivent leurs études (sous forme de différentes bourses), l’accès gratuit à certains loisirs…

Afin de vous aider dans vos recherches, nous avons listé pour vous 18 dispositifs auxquels peuvent prétendre les jeunes et les étudiants.
Nous avons classé ces aides selon différents critères :

Les aides aux étudiants :

La bourse du Crous est attribuée aux étudiants pour les aider (ou leur famille) à financer le cursus des études supérieures. Elle est soumise à conditions.
Elle est divisée en plusieurs échelons (de 0 Bis à 7) avec une aide aux étudiants représentant entre 1.042 euros à 5.736 euros par an. Son versement s’effectue de septembre à juin dans la majorité des cas.

La bourse Erasmus pour faire ses études à l'étranger : pour les jeunes souhaitant poursuivre leurs études dans un pays européen, il est possible d’intégrer le programme Erasmus et de bénéficier d’une bourse.
Le montant de cette aide pour les étudiants varie de 150 euros à 450 euros selon la nature de votre séjour (études ou stage) et selon le niveau de vie du pays concerné.
Il est fortement conseillé de prévoir son séjour à l’étranger dès que possible, au moins 6 mois à l’avance.

Le prêt étudiant : Le prêt étudiant a été mis en place afin d’aider les étudiants à poursuivre leur scolarité. Il s’agit d’un prêt dont 50% est garanti par l’état. De ce fait, aucune caution de la famille n’est exigée.
Le montant maximum accordé est de 15.000 euros. Aucune condition de ressources n’est demandée. Seules 8 banques proposent aux étudiants le prêt garanti par l’état. Les modalités (taux d’intérêt, modalité de remboursement…) sont propres à l’établissement bancaire choisi.

Le RME (Revenu Minimum Etudiant) : Le RME (Revenu Minimum Étudiant) est une aide mise en place par certaines communes afin d’aider les étudiants dans la vie quotidienne. Cette aide aux étudiant n’est pas accessible partout en France. Les jeunes éligibles et les conditions d’octroi de l’aide dépendent des communes partenaires du dispositif.
Le RME vient en plus des aides sociales qui peuvent être accordées aux étudiants.

Fonds d'aides d'urgence : Elle permet aux étudiants d’obtenir une aide passagère ou à l’année.
L’aide ponctuelle (1 versement) est de 2.597 euros maximum et peut être accordée 2 fois. En ce qui concerne l’aide annuelle, elle s’élève à 5.736 euros maximum au total.

L'aide à la Mobilité Master : Les étudiants ayant obtenu leur licence et souhaitant poursuivre leurs études en master dans une autre académie peuvent solliciter la prime à la mobilité Master. Cette aide est destinée aux étudiants boursiers et son montant est de 1.000 euros. Elle est versée sous conditions de ressources et d’éloignement géographique.

Le dispositif "Devoirs Faits" permet d’accompagner les collégiens pour les aider à réaliser leurs devoirs dans leur établissement. Dans un premier cet accompagnement était réalisé par les professionnels travaillant dans le collège (professeur, assistant d’éducation…), mais depuis 2021 les étudiants peuvent également tenir se rôle.
Ces heures de soutien aux collégiens sont rémunérées 15,99 euros bruts de l’heure soit environ 12€ nets, et le quota minimum est de 2 heures par semaine.


Les aides au logement

Si vous louez votre appartement dans le cadre de vos études, vous pouvez bénéficier d’une aide au logement, à l’image d’un locataire “classique”, à votre nom (les conditions de l’APL sont identiques).

L'avance Loca Pass permet d’obtenir un prêt à taux sans intérêt afin de payer le dépôt de garantie qui vous est demandé (1 mois en général).

Visale s’adresse à tous les jeunes de moins de 31 ans qui ne peuvent pas trouver un garant pour la location d’un logement (du parc privé ou social).
Notez bien que la garantie Visale ne permet pas de prendre en charge le dépôt de garantie, mais il assure le bailleur contre les loyers impayés.

Les aides pour l’insertion professionnelle

La garanti jeune : La garantie jeune est un dispositif permettant aux jeunes de 16 à 25 ans rencontrant de grandes difficultés face à l’emploi de bénéficier d’un accompagnement avec la mission locale.
Cette aide aux jeunes prend la forme d’une allocation de 497,50 euros par mois. Un contrat entre le jeune et la mission locale est signé afin de fixer l’accompagnement nécessaire et les obligations que devra accomplir le jeune.
Mobili jeune : Pour les jeunes de moins de 30 ans qui partent suivre leur formation (apprentissage, contrat en alternance ou de professionnalisation), il est possible d’obtenir une aide financière pour prendre en charge le loyer.
L’aide Mobili jeune vient en plus de l’aide au logement de la CAF. Son montant ne peut pas dépasser 100 euros par mois, versés sur une durée de 3 ans au total. La demande doit être faite selon un certain délai.
Le RSA Jeune : Le revenu de solidarité active (RSA) est une aide réservée aux personnes de plus de 25 ans cependant sous réserve de certaines conditions les jeunes de moins de 25 ans peuvent également y prétendre.
En effet, en plus des conditions “classiques” de ressources et de nationalité, les jeunes de moins de 25 ans doivent avoir travaillé au moins 2 ans à plein temps sur les 3 dernières années ou assumer seule la charge d’un enfant né ou à naître.
La prime d'activité : La prime activité s’adresse aux salariés avec des revenus modestes. Il s’agit d’un complément de revenu versé chaque mois par la CAF (ou la MSA si vous travaillez dans le secteur agricole).
Son montant varie selon vos revenus (et ceux des membres de votre foyer) et est attribué pour une période de 3 mois. À l’issue de cette période, vous devez déclarer vos revenus à la CAF (ou à la MSA) afin que vos droits soient réétudiés.

Les aides à la santé

Mutuelle étudiante : il s’agit d’une complémentaire santé à part entière. Pour être bien couvert en tant qu’étudiant, plusieurs solutions à des prix différents sont possibles. La moins chère consiste à être couvert sous le contrat des parents.
Examen de santé gratuit : En tant qu’étudiant, les charges à assumer sont souvent nombreuses. Le loyer représente le poste de dépense le plus important, mais les frais de santé peuvent aussi amputer le budget. Il est possible de profiter d’un examen de santé gratuit tous les 5 ans proposé par la CPAM. Il ne s’agit pas d’un dispositif propre aux étudiants, mais il est possible d’en bénéficier durant vos études. De nombreux centres de santé accueillent le public.
Complémentaire de santé solidarité (CSS) : La CSS est une complémentaire santé destinée aux personnes avec de faibles revenus. Elle prend deux formes distinctes selon vos ressources : 100% gratuite ou avec une participation financière. À noter que la participation financière est de 8€ par mois pour les moins de 29 ans.
La demande de CSS peut se faire directement en ligne depuis votre compte Ameli ou en remettant le formulaire dédié au guichet de votre caisse d’assurance maladie.

Les aides au transport

Aide au permis de conduire : passer le permis de conduire représente un budget important, heureusement il existe différents dispositifs pour en faire baisser le prix. Les apprentis peuvent bénéficier d’une aide de 500€ pour leur permis.
SNCF et Car : Toutes les régions de France proposent aux jeunes de moins de 26 ans de profiter de voyages gratuits ou à prix réduit.

Les aides au loisir

BAFA : Tous les jeunes d’au moins 17 ans (que les parents soient allocataires ou non) peuvent obtenir une aide de la CAF pour prendre en charge une partie des frais de formation au Bafa. Son montant est de 106,71 euros maximum.

Musées : De nombreuses villes de France proposent aux jeunes de moins de 26 ans d’accéder aux musées ou à certains autres monuments comme des châteaux gratuitement.
Pass culture : Généralisé à l’ensemble du territoire, le Pass Culture est une aide financière de 300 euros versée aux jeunes dans l’année de leurs 18 ans.
A compter du 10 janvier 2022, le Pass culture s’adresse également aux jeunes de 15 à 17 ans. Cette somme d’argent permet de réaliser de nombreux achats liés à la culture : achat de places de concert, cinéma ou encore théâtre, achat de livres, vinyles et même instruments de musique.
L'ANCV : propose un dispositif réservé aux jeunes de 18 à 25 ans pour partir en vacances. Il comprend 2 volets : une aide financière de 200 euros ainsi qu’une offre de séjours à prix attractifs. Pour être éligible au dispositif “Départ 18:25” de l’ANCV vos revenus annuels ne doivent pas dépasser les 17 280 euros OU entrer dans l’une des catégories éligibles (étudiant boursier, étudiant en alternance, bénéficiaire de la Garantie Jeune, etc…)


Source : aide-sociale.fr









S


4 vues0 commentaire